Outils pour utilisateurs

Outils du site


graphisme:digikam

Digikam

Présentation

Digikam est un gestionnaire de photos pour l'environnement KDE. Il permet une gestion complète de son flux de travail depuis l'importation des photos jusqu'à leur traitement par l'outil de manipulation d'images associé, Showfoto.
Les fonctionnalités principales sont :

  • la gestion par albums
    • « réels » et nommés qui permettent de classer dans des répertoires comme le photographe le souhaite
    • « virtuels » basés sur les possibilités suivantes
      • le temporel avec un regroupement des photos par date : toutes les photos du 14 juillet 2007
      • l'étiquetage : toutes les photos marquées « Ariège »
      • multi-critères regroupant les étiquettes, dates mais aussi commentaires, notes, …
  • la manipulation des photos
    • l'importation depuis les appareils photos ou les moyens de stockage et leur intégration dans les albums
    • la présentation sous forme de vignette
    • la génération de calendriers, vidéos, diaporamas, le transfert vers des galeries externes comme Flickr
    • le traitement par lot pour renommer, redimensionner, changer le format de fichier, …
    • la rotation, le retournement, …
    • la gestion des informations dont les méta-données
  • la visualisation des informations
    • format, taille, type de fichier, …
    • méta-données EXIF, IPTC, GPS (et notamment la visualisation sur carte)
    • profils ICC et histogramme
    • étiquettes et commentaire

Utilisation

Configuration

La configuration générale ne présente aucun problème avec le positionnement des albums, un choix de thème pour l'habillage, de taille des vignettes, …
Les points importants à aborder sont l'enregistrement des images, la prise en compte des fichiers « RAW », la gestion des couleurs et la prise en charge des appareils photos.
La configuration de Digikam s'applique pour les parties communes à Showfoto.

L'enregistrement des images

C'est dans cette partie que se définit le niveau de compression des jpg et png, la possibilité de compresser ou non les tif et les jpeg2000.

Prise en charge des fichiers « RAW »

La terminologie fichiers « RAW » regroupe un ensemble de format de fichiers dont la caractéristique est de donner une image brute du capteur sans traitement : voir Wikipedia.
La base de travail comme pour tous (?) les traitements des fichiers « RAW » est dcraw.
Si votre appareil photo génère des fichiers de ce type (en plus des fichiers JPEG), il faudra configurer cette section. A minima il faut choisir la profondeur de couleurs sur 16 bits.

La gestion des couleurs

Sujet épineux depuis des années sous Linux. La gestion des couleurs reste un des parents pauvres de Linux (je ne connais pas BSD) autant par manque de moyens physiques (les sondes matérielles sont rares) que par une intégration relativement difficile de la partie logicielle. Heureusement un projet permet de prendre en compte cet aspect : Little CMS.
Si vous avez mis en place la gestion des couleurs sur votre Linux, il est donc essentiel de le prendre en compte dans Digikam en fonction des éléments à votre disposition : profil de l'écran, de l'appareil photo, de l'imprimante, …

L'appareil photo

La base de cette partie est GPhoto. On retrouve donc les mêmes fonctionnalités avec la détection automatique et la (très) longue liste d'appareils reconnus. Il suffit donc de faire détecter le sien, pour le voir apparaître systématiquement dans le menu « Appareil photo ». Cela n'empêche pas de voir d'autres appareils ni d'importer depuis des moyens de stockages comme les lecteurs de cartes, les disques, …

Le flux de travail

Le flux présenté ici est juste un support à la présentation. À chacun de prendre en main Digikam de la manière qui lui apporte le plus de satisfaction.
On va donc suivre :

  • l'importation des photos
  • la gestion des méta-informations
  • le classement
  • les traitements simples
  • le traitement (voir Showfoto)
  • l'utilisation des photos

L'importation des photos

Sous KDE, l'importation se fait de manière très simple. Le branchement de l'appareil ou d'un carte mémoire ouvre un menu contextuel qui permet de choisir de télécharger avec Digikam. Sous un autre environnement, il suffit d'aller dans le menu de Digikam « Appareil photo », de sélectionner la source pour obtenir le même menu contextuel.
Le menu est clair et intuitif : il permet de sélectionner les photos qui sont visualisées (même les « RAW »), de choisir ou créer l'album de destination et de lancer le transfert. On peut à partir de ce menu visualiser les méta-données présentes et supprimer les photos sélectionnées.

La gestion des méta-informations

Digikam permet de modifier les EXIF, les IPTC et la géolocalisation et d'ajouter des informations de type étiquettes, commentaire et note. Certaines informations sont répliquées d'un ensemble de données vers un autre : exemple de la date des EXIF qui peut être mise à jour automatiquement dans les champs IPTC. Les EXIF sont définies par l'appareil photo … s'il est numérique. Dans le cas de scan de photos argentiques, cette section est très intéressante afin de remplir les champs avec les bonnes informations.
De manière simple, la modification des EXIF et IPTC se fait au travers d'un panneau présentant les diverses possibilités. Il suffit alors de se laisser guider.
Pour la géolocalisation on peut rentrer les informations soit de manière numérique, soit par corrélation avec un fichier GPX, soit par positionnement sur une carte.
Finalement dans le panneau de droite, Digikam propose de mettre à jour les étiquettes, la note et le commentaire.

Récupérer ces méta-informations sous dolphin ( kde 4 )

dolphin et Digikam utilisent tout deux des étiquettes et commentaires ou méta données afin de cataloguer les images. Il est tout as fait possible de récupérer ces informations de digikam vers dolphin ou vice et versa.

Car tous deux utilisen nepomuk.

Cependant il n'est pas activé par défaut pour ce faire il suffit d'aller dans la configuration de Digikam et de cocher dans l'onget Métadonné ⇒ nepomuk les deux cases qui apparaissent comme sur la capture ci dessous :

digikam-nepomuk.jpg

grace a cela vos etiquettes et métadonnées seront accessible sous les deux appli facilitant la recherche sur des grandes quantité d'images :D

Le classement

Afin de faciliter la recherche visuelle dans les albums, il est possible de mettre une photo en aperçu. Pour cela, il suffit de cliquer sur la vignette de la photo et sans relacher amener la vignette sur le nom de l'album puis d'accepter la mise en aperçu.
Toutes les possibilités de copier, déplacer, supprimer des photos sont présentes. La recherche de photos semblables permet d'identifier les doublons.
En fonction des informations des photos, il est possible de vérifier que les albums virtuels sont bien mis à jour.

Les traitements simples

Avant de traiter individuellement les photos, Digikam propose toute une batterie de traitement sans passer par l'outil d'édition de photos. Certaines fonctionnalités sont proposées mais il peut sembler plus intéressant de les faire à partir de l'éditeur ; elles ont toutefois le mérite d'exister et de faciliter le travail dans certains cas : passage en noir et blanc, filtre, …
Digikam propose des traitements par lot avec la possibilité de conserver ou non les fichiers originaux.
Les principales fonctions sont en traitement par lot :

  • conversion de format
  • renommage
  • changement de taille

Dans les traitements de format, taille, compression, … Digikam utilise ImagMagick qui est le couteau suisse de la retouche d'images.

L'utilisation des photos

Les photos ont été pré-traitées globalement puis traitées individuellement et sont maintenant prêtes pour être utilisées.
Digikam propose des possibilités intéressantes de diffusion des photos, de générations de vidéos ou de diaporamas, de création de calendriers. À chacun de s'exprimer en fonction de ses envies.

Liens externes

graphisme/digikam.txt · Dernière modification: 2014/01/21 12:15 (modification externe)