Outils pour utilisateurs

Outils du site


krusader:krusader

Table des matières

Krusader

Présentation

Vous utilisez GNU-Linux depuis un petit moment. Vous avez consciencieusement créé plusieurs répertoires pour placer vos différentes archives : documents, téléchargements, audio, vidéo et les exécutables.

Aujourd’hui vous aimeriez remettre un peu d’ordre dans tout cela, compacter tel fichier avec tel autre, obtenir un court aperçu de ce fichier ou lui associer un programme propre, déplacer très facilement un fichier vers un périphérique externe. Bref placer les bons fichiers aux bons endroits et, comme moi, sous KDE, vous ouvrez soit deux instances de nautilus ou de konqueror (tout en ignorant que vous pouvez fractionner en deux panneaux la vue de Konqueror) soit vous glissez/déplacez le fichier tout juste téléchargé vers l’icône “clé USB” de votre bureau.

Le travail est fait mais ce n’est pas très efficient. C’est là où va intervenir un gestionnaire de fichiers qui nous facilite la tâche en nous proposant des outils simples, efficaces et puissants. Voici trois fiches qui vous proposent trois programmes différents et complémentaires qui peuvent être vus comme une évolution de la ligne de commande pure, midnight_commander, en passant par un gestionnaire hybride, combinant interface graphique et ligne de commande, emelFM2, pratique et ergonomique, pour enfin arriver au très complet et très intensément graphique, Krusader.

Midnight Commander a montré le chemin, emelFM2 en a suivi une partie, Krusader en reprend les fondements pour en augmenter les facultés voire les démultiplier ! Avec ce programme vous pouvez presque tout faire.

Son interface très riche inclut de nombreuses fonctionnalités et c’est, peut-être, son plus gros défaut. Il y a tellement d’informations, de possibilités qu’on ne sait pas par où commencer. On retrouve toutes les opérations possibles sur les fichiers et les dossiers (filtrage, copier, déplacer, compacter, etc) avec de nombreuses commandes assignées au menu contextuel comme l’aperçu rapide, le calcul de l’espace disque, des commandes utilisateurs (qui se configurent plutôt facilement) ou les propriétés de fichiers.

Le plus remarquable est son système de prévisualisation il permet de voir un fichier sans l’éditer (PDF, image, TXT, HTML, etc) soit en utilisant les touches de fonction à l’instar de Midnight Commander soit en ouvrant une fenêtre adjacente incluse dans le panneau, de calculer l’espace disque (très beau mode de visualisation sous forme de disques ; difficile à comprendre au premier abord, on pourrait presque croire à un gadget mais, au final, il s’avère être très utile.) Il inclut de nombreux protocoles (FTP, smb, fish). On retiendra aussi un outil pour monter et démonter le système de fichiers d’un périphérique précis. Ajoutez à cela une navigation très fluide, la possibilité d’ouvrir un dossier soit dans le panneau courant soit dans un nouvel onglet de ce même panneau, la création de signets favoris, une configuration maximale et vous vous retrouvez avec un excellent outil de gestion de fichiers.

Les outils pour l’interface KDE tirent plutôt vers l’excellence. Cependant ce côté trop exhaustif ou usine à gaz me gêne un peu. Il faut un certain temps pour s’habituer à l’interface et s’y repérer. Une dernière critique, la redondance de certaines fonctionnalités : il y a pas moins de 3 possibilités pour prévisualiser un fichier, menu contextuel, la touche F3 et la fenêtre dépliable. Une seule serait largement suffisante. En ce sens emelFM2 est beaucoup plus sobre et va à l’essentiel. La lecture de l’aide est indispensable pour comprendre les fonctions avancées du programme. Krusader, comme la plupart des produits KDE, se veut exhaustif voire plus et intensément graphique, un programme à la hauteur de cette exigence !

Tutoriel

Liens

krusader/krusader.txt · Dernière modification: 2014/05/09 18:57 (modification externe)