LinuxPedia

Wiki libre et indépendant dédié à GNU-Linux et BSD.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


gentoo:gentoo-xfce

— page corrigée — TheShift 2009/02/25 15:15

Installation et configuration de Xfce4

Guides et Tutoriels Gentoo-Québec
PDF original

Introduction

Le système de base GNU-Linux Gentoo a été installé ainsi que le serveur X. Il vous faut maintenant un environnement de bureau. Trois choix s’offrent à vous :

  1. GNOME
  2. KDE
  3. Xfce4

Ce document traite du bureau Xfce4. Voici la liste des sujets couverts :

  1. Présentation de Xfce4
  2. Installation de Xfce4
  3. Installation du gestionnaire de connexion
  4. Installation d’applications complémentaires
  5. Configuration de Xfce4




Présentation de Xfce4

xfce est un bureau à la fois léger et performant. Il est conçu en fonction de la productivité et il est suffisamment configurable tout en adhérant aux spécifications du Freedesktop.

xfce consomme très peu de ressources système, occupe peu d’espace disque et s’installe plutôt rapidement. La modularité constitue la principale caractéristique de ce bureau. Vous installez le bureau de base auquel vous ajoutez par la suite des extras soit globalement ou soit à la pièce. Vous avez ensuite la possibilité d’ajouter des applications de votre choix convenant à vos besoins d’utilisation de votre PC.

Les composants xfce sont sous licences libre (free) ou «open source». Les licences sont GPL ou BSDL pour ses applications et LGPL ou BSDL pour ses librairies.


Installation de Xfce4

Le premier geste à poser avant de lancer l’installation de Xfce est de vérifier certains paramètres de la variable USE. Editez le fichier /etc/make.conf.

# nano -w /etc/make.conf

Vous voudrez sûrement avoir ces paramètres :
USE=”-gnome -kde -qt3 -qt4 x fce X dbus hal startup-notification xscreensaver xcomposite”
Le paramètre xcomposite n’est pas essentiel. Il permet de compiler le gestionnaire de fenêtres avec le support de la transparence et de l’ombrage.

Pour installer Xfce4 :

# emerge -av xfce4

La commande ci-dessus vous propose cette liste de paquets à installer comme dans l’exemple suivant :

[ebuild  N   ]xfce-base/libxfce4util-4.4.2 358 kB
[ebuild  N   ]x11-themes/gtk-engines-xfce-2.4.2 259 kB
[ebuild  N   ]dev-util/xfce4-dev-tools-4.4.0 55 kB
[ebuild  N   ]virtual/perl-MIME-Base64-3.07 0 kB
[ebuild  N   ]x11-themes/xfwm4-themes-4.4.2 469 kB
[ebuild  N   ]x11-themes/xfce4-icon-theme-4.4.2 1,785 kB
[ebuild  N   ]app-text/a2ps-4.13c-r6 2,340 kB
[ebuild  N   ]app-text/recode-3.6-r2 1,711 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/libxfcegui4-4.4.2 552 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/libxfce4mcs-4.4.2 274 kB
[ebuild  N   ]dev-perl/URI-1.35 94 kB
[ebuild  N   ]games-misc/fortune-mod-1.99.1-r2 1,770 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfce-mcs-manager-4.4.2 621 kB
[ebuild  N   ]xfce-extra/xfce4-appfinder-4.4.2 369 kB
[ebuild  N   ]app-editors/mousepad-0.2.13 334 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfce4-panel-4.4.2 740 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfce-mcs-plugins-4.4.2-r1 793 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfce-utils-4.4.2-r1 583 kB
[ebuild  N   ]net-print/xfprint-4.4.2-r1 808 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfwm4-4.4.2 1,513 kB
[ebuild  N   ]xfce-extra/exo-0.3.4-r1 1,270 kB
[ebuild  N   ]xfce-extra/xfce4-mixer-4.4.2 431 kB
[ebuild  N   ]app-office/orage-4.4.2 1,504 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfce4-session-4.4.2 1,224 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/thunar-0.9.0-r2 6,254 kB
[ebuild  N   ]x11-terms/terminal-0.2.8 1,864 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfdesktop-4.4.2-r2 2,977 kB
[ebuild  N   ]xfce-base/xfce4-4.4.2 0 kB

Total: 28 packages (28 new), Size of downloads: 30,941 kB

Notez que cette liste réfère à la version 4.4.2 de Xfce4. Elle peut donc varier selon la version disponible au moment de l’installation. Veuillez également noter qu’une partie de l’information, les flags de la variable USE, ont été supprimées pour une meilleure clarté du document.

La phase d’installation terminée, vous avez un bureau Xfce4 minimal. Le paragraphe Installation d’applications complémentaires (ci dessous) vous propose un ensemble d’applications que vous ajoutez pour compléter votre environnement de bureau. Pour l’instant, installez le gestionnaire de connexion.


Installation du gestionnaire de connexion

Vous lancez une session Xfce4 à l’aide d’un gestionnaire de connexion. Vous pouvez opter entre un gestionnaire léger, slim, ou un gestionnaire plus complet, gdm. Cette section traite de l’installation de l’un et l’autre.

Avant d’installer le gestionnaire, il faut définir l’environnement de l’utilisateur.

Ajout de l’utilisateur aux groupes matériels

Vous avez créé un code d’utilisateur normal lors le l’installation de GNU-Linux Gentoo. Il faut vous assurer que ce code d’utilisateur puisse jouir pleinement de hal et qu’il soit en mesure de monter et d’utiliser des périphériques tels une caméra, un lecteur optique (CD/DVD) et les clefs USB. Vérifiez que l’utilisateur appartient bien aux groupes suivants :

  • plugdev
  • cdrom
  • cdrw
  • usb

Pour vérifier :

# cat /etc/group | grep code d’utilisateur

Utilisez cette commande pour ajouter l’utilisateur aux groupes si la situation le commande.

# for x in plugdev cdrom cdrw usb ; do gpasswd -a code d’utilisateur $x ; done

Mettez maintenant les variables d’environnement à jour.

# env-update && source /etc/profile

Finalement démarrez hald et ajoutez-le au niveau d’exécution (runlevel) par défaut.

# /etc/init.d/hald start
# rc-update add hald default

Il est maintenant temps d’installer le gestionnaire de connexion. Suivez les instructions de l’une des deux sections suivantes selon votre choix du gestionnaire de connexion à mettre en place. Ayez cependant soin de l’activer au démarrage.

# rc-update add xdm default

Gestionnaire de connexion slim

Voici la procédure d’installation du gestionnaire de connexion slim si vous optez pour celui-ci.
Pour installer :

# emerge -av slim

Pour activer SLIM comme gestionnaire de bureau :
Editez le fichier /etc/conf.d/xdm et initialisez la variable DISPLAYMANAGER ainsi :

DISPLAYMANAGER=”slim”

Pour permettre à SLIM de lancer automatiquement la session Xfce4 :
Editez le fichier /etc/rc.conf et initialisez la variable XSESSION ainsi :

XSESSION=”Xfce4”

Redémarrez l’ordinateur. Identifiez-vous et le bureau Xfce4 s’affiche. Poursuivez la mise en place de votre bureau en ajoutant des applications complémentaires (paragraphe Installation d’applications complémentaires), et en le configurant (paragraphe Configuration de Xfce4).

Gestionnaire de connexion gdm

Voici la procédure d’installation du gestionnaire de connexion gdm si vous arrêtez votre choix sur ce dernier.
Pour installer :

# emerge -av gdm

Pour obtenir des thèmes suppl´mentaires pour habiller le gestionnaire de connexion, installez gdm-themes.

# emerge -av gdm-themes

Pour activer GDM comme gestionnaire de bureau :
Editez le fichier /etc/conf.d/xdm et initialisez la variable DISPLAYMANAGER ainsi :

DISPLAYMANAGER=”gdm”

Pour permettre à GDM de lancer automatiquement la session Xfce4 :
Editez le fichier /etc/rc.conf et initialisez la variable XSESSION ainsi :

XSESSION=”Xfce4”

Redémarrez l’ordinateur. Identifiez-vous et le bureau Xfce4 s’affiche. Poursuivez la mise en place de votre bureau en ajoutant des applications complémentaires (paragraphe Installation d’applications complémentaires), et en le configurant (paragraphe Configuration de Xfce4).


Installation d’applications complémentaires

Après avoir redémarré votre PC à la suite de l’installation du bureau de base et de son gestionnaire de connexion, vous voudrez sûrement ajouter des applications que vous utiliserez au quotidien ou à l’occation. L’objet de cette section est de vous proposer un ensemble d’applications courantes.

L’environnement de bureau Xfce4 se démarque par sa grande modularité. Xfce4 offre plusieurs extras que vous pouvez installer globalement ou à la pièce. Le document sur les logiciels pour Xfce4 traite de ces extras.

Xfce4 à l’instar des bureaux gnome et Kde n’est pas pourvu en quantité industrielle d’applications. Vous trouverez des applications spécifiquement développés pour Xfce4 dans le document sur les logiciels pour Xfce4.

Vous n’êtes pas dépourvu pour autant. Vous avez le loisir d’installer des applications Gnome ou Kde. Préférez les applications Gnome aux applications Kde car Xfce4 (comme gnome) repose sur Gtk. Vous avez également un vaste choix d’applications dans le document sur les logiciels communs.


Configuration de Xfce4

Vous aimerez sans nul doute apporter votre touche personnelle au bureau Xfce4. Voici quelques trucs pour le personnaliser. Veuillez noter que le menu Xfce est accessible de deux façons. Vous cliquez sur le bouton Menu Xfce situé à l’extrême gauche du tableau inférieur ou vous cliquez le bouton droit de la souris dans un endroit vierge du bureau. Cette dernière action ouvre un menu contextuel offrant les mêmes items que le menu Xfce.

Configuration des paramètres

Vous configurez les paramètres en appelant le gestionnaire des paramètres Xfce.
Menu Xfce –> Paramètres –> Gestion des paramètres de Xfce
Le gestionnaire propose la configuration de ces éléments :

  1. Affichage
  2. Applications favorites
  3. Bureau
  4. Clavier
  5. Economiseur d’énergie
  6. Ecran de démarrage
  7. Gestionnaire de fenêtres
  8. Gestionnaire de fichiers
  9. Interface utilisateur
  10. Marges et espaces de travail
  11. Le calendrier Orage
  12. Panneau (tableau de bord)
  13. Peaufinage des fenêtres
  14. Sessions et démarrage
  15. Son
  16. Souris
  17. Système d’impression

Chacun de ces éléments se configure également à partir du menu Xfce en le sélectionnant directement.
e Menu Xfce → Paramètres → élément
Le sous-menu Paramètres offre quelques options de configuration additionnelles.

  1. Applications démarrées automatiquement
  2. Disques amovibles et médias
  3. Photo de connexion
  4. Privilege granting
  5. Propriétés de la mise en veille de l’écran (xcreensaver)
  6. Editeur de menu

Edition du menu

L’éditeur de menu vous permet :

  1. L’ajout d’un élément
  2. La suppression d’un élément
  3. L’ordonnancement des éléments
  4. L’édition d’un élément
  5. La création d’un nouveau menu
  6. L’ouverture d’un menu existant
  7. Cacher un élément

Vous remarquerez dans la fenêtre de l’´diteur de menu un élément nommé inclusion. Celui-ci contient toutes les applications constituant votre environne- ment de bureau. L’éditeur de menu ne vous permet pas de modifier un élément faisant partie de ce groupe. Pour y arriver, vous devez ouvrir le fichier des pro- priétés de l’application. Chaque application a son fichier de propriétés dans le répertoire /usr/share/applications.

Manipulez cet élément de menu avec précaution. Si par mégarde vous le masquez, vous devrez éditer le menu via le terminal pour démasquer les éléments du menu.

$ xfce-menueditor

Configuration du tableau de bord

Le bureau Xfce4 se présente avec deux tableaux de bord. Celui du haut reçoit les boutons des applications actives et offre un objet cliquable permettant de naviguer entre les instances de bureau. On y retrouve aussi la zone de notification.

Le tableau inférieur contient différents objets représentés par des boutons cliquables. Ce tableau contient par défaut :

  1. Le menu Xfce
  2. Le lanceur du terminal
  3. Le lanceur de l’éditeur de texte mousepad
  4. Le lanceur du gestionnaire de fichiers thunar
  5. Le lanceur du navigateur Web
  6. Le bouton pour quitter
  7. L’afficheur de la date
  8. L’afficheur de l’horloge

Vous pouvez ajouter ou supprimer des éléments du tableau de bord en cliquant droit dans un endroit vierge de celui-ci. Un dialogue s’affiche. Les éléments à ajouter dépendent en grande partie des applications et des extras que vous avez installés pour compléter les applications de base livrées avec le bureau.

Chaque objet du bureau se modifie. Un clique droit sur l’objet vous permet de sélectionner l’option propriétés du menu contextuel affiché.

Consultez le document sur les applications complémentaires pour en savoir plus sur les paquets à installer afin de configurer le tableau de bord.

Gestion de la transparence

Xfce4 possède son propre système de gestion de la transparence. Il s’agit du compositeur intégré au gestionnaire de fenêtres à la condition que xfwm4 ait été installé et compilé avec la valeur xcomposite déclarée dans la variable USE.

Si vous avez omis ce paramètre lors de l’installation de Xfce4, vous n’avez qu’à réinstaller xfw4 après avoir modifié le fichiers /etc/make.conf. Pour modifier le fichier de configuration :

# nano -w /etc/make.conf

Pour réinstaller xfwm4 :

# emerge -aNv xfmw4

Le seul fait d’avoir installé xfmw4 avec le paramètre xcomposite ne suffit pas. Il faut activer la transparence dans le fichier de configuration du serveur X. Editez le fichier /etc/X11/xorg.conf et ajoutez-y la section Extensions.
Pour éditer le fichier de configuration :

# nano -w /etc/X11/xorg.conf

Le code à ajouter :

Section "Extensions"
Option "Composite" "Enable"
EndSection

Activation du pavé numérique au démarrage

L’activation du pavé numérique du clavier au démarrage se réalise par le biais du gestionnaire de connexion. Voici comment faire selon le gestionnaire de connexion installé.
Installez le paquet numlockx avant de modifier le gestionnaire de connexion.

# emerge -av numlockx
Via le gestionnaire de connexion SLIM

Pour activer le pavé numérique via le gestionnaire de connexion SLIM, éditez son fichier de configuration.

# nano -w /etc/slim.conf

Positionnez-vous à la ligne :

# Activate numlock when slim starts. Valid values: on|off

Insérez le code suivant sous la ligne précédemment mentionnée :

numlock   on
Via le gestionnaire de connexion GDM

Modifiez les défauts d’initialisation de GDM en ajoutant quelques lignes de code au fichier d’initialisation. Sauvegardez le fichier original par mesure de prudence avant de le modifier.
Pour le sauvegarder :

# cp /etc/X11/gdm/Init/Default /etc/X11/gdm/Init/Default.bak

Pour le modifier :

# nano -w /etc/X11/gdm/Init/Default

Déplacez-vous à la fin du fichier et juste au-dessus de la ligne exit 0, insérez ce code.

#--- Activation du pavé numérique au démarrage de GDM
if [ -x /usr/bin/numlockx ] ; then
/usr/bin/numlockx on
fi




Retour à la page Gentoo.

gentoo/gentoo-xfce.txt · Dernière modification: 2018/11/17 12:53 (modification externe)