Outils pour utilisateurs

Outils du site


bsd:dragonflybsd

DragonFly BSD

Présentation

DragonFlyBSD est un système d'exploitation de type BSD. Il résulte d'un “fork” de FreeBSD 4.8 mené par Matt Dillon, jugeant le nouveau système de threading et SMP de FreeBSD 5 peu performant et difficile à maintenir.
Ce projet s'annonce donc comme la continuation logique de FreeBSD 4. Il est disponible sous forme de « LiveCD ».

La façon d'implémenter le SMP, et son impact sur l'organisation d'un noyau Unix, constitue une des raisons ayant motivé la création de DragonFly BSD.
Alors que FreeBSD 4 utilisait un seul gros verrou pour empêcher deux tâches d'accéder simultanément au noyau, FreeBSD 5 emploie de nombreux mutex fins pour verrouiller certaines portions de code. Cela pose, aux yeux de Matt Dillon, de nombreux problèmes de performance et de complexité, rendant le code difficile à maintenir.
À la place, DragonFly utilise un système de serializing tokens ne posant pas ces problèmes, mais surtout un système puissant nommé LWKT.

Les systèmes BSD libres utilisent traditionnellement une hiérarchie de fichiers nécessaires pour compiler une application à partir des sources, nommés « ports » sous FreeBSD et OpenBSD, et « pkgsrc » sous NetBSD. En parallèle, il existe aussi un système de « paquetages » pour installer une application à partir de binaires pré-compilés.
Matt Dillon considère que DragonFlyBSD, s'adressant à des administrateurs et des utilisateurs n'ayant ni l'utilité, ni le désir de compiler l'ensemble de leurs applications, devra employer principalement un système de « paquetages » ne présentant pas les problèmes habituels, tels les conflits de bibliothèques, et les interdépendances complexes, compliquant les mises à jours. Le tout sans omettre la possibilité de compiler à partir des sources pour adapter l'application aux besoins de chacun.

Dernière version stable

DragonFlyBSD 2.6.1 est maintenant disponible.
Cette nouvelle mouture apporte diverses nouveautés, en l'occurrence le système de fichiers journalisé, Hammer qui permet une reprise des activités rapide en cas de plantage du système et il est également adapté aux disques de très grande taille.

Le support des disques Flash SSD avec une nouvelle fonction de swapcache (utilisée pour des données en cache) permettant d'optimiser les performances. Mise à jour des programmes externes (GCC 4.4.2; OpenSSH 5.3p1; Sendmail 8.14.4; Bind 9.5.2-P3; Binutils 2.20 etc).

Le coeur du système d'exploitation a bien progressé, particulièrement au niveau de la gestion de l'architecture x86_64 et éventuellement de nouveaux pilotes sont également de la partie.

La couche de compatibilité Linuxulator a été mise à jour, elle permet maintenant de faire fonctionner Java ou Flash. L'équipe de développement adopte également le système de fichiers tmpfs pour tirer pleinement parti du système. …
Pour plus d'informations, consultez l'annonce officielle.

Liens

bsd/dragonflybsd.txt · Dernière modification: 2014/05/09 18:56 (modification externe)