Outils pour utilisateurs

Outils du site


histoire_genealogie

— page corrigée — TheShift 2008/07/24 13:05

Histoire

Un système d'exploitation libre : GNU


Le projet GNU naît en 1984 à l'initiative de Richard Stallman. Son idée était de développer un système d'exploitation libre. Devant la quantité colossale de travail demandé, et afin de simplifier le développement, Richard Stallman et son équipe choisissent de s'attaquer en premier lieu au développement de l'ensemble de l'infrastructure et des outils du système en utilisant un noyau minimaliste libre déjà existant. Ils se disent alors qu'ils développeront un noyau plus performant et adapté dans un second temps. La sorti du noyau Linux en 1991 a rendu inutile le développement d'un noyau GNU officiel. À noter que le système GNU peut fonctionner avec un autre noyau que Linux, comme par exemple Hurd qui reste moins abouti que Linux.

Conférence de Richard Stallman à l'ENST le 03/04/07 :
<object data="http://j27.video2.blip.tv/11220008263576/Framasoft-070403ConfRStallmanALENST235.webm" style="width: 420px; height: 340px;">   <![endif]-–> </object>

1991 : Le noyau Linux



En 1991, un étudiant finlandais qu'indisposait la faible disponibilité du serveur Unix de son université à Helsinki entreprend d'écrire un noyau (monolithique) qu'on appellera plus tard « noyau Linux ».

Linus Torvalds fait alors son apprentissage sur Minix, un système d'exploitation écrit dans un but pédagogique par Andrew Tanenbaum. Désirant conserver un système d'exploitation simpliste pouvant être compris dans les moindres détails par ses étudiants, Tanenbaum refuse les contributions visant à améliorer Minix, donnant à Linus la motivation nécessaire pour en écrire un remplaçant.

Il commence par développer un simple émulateur de terminal, qu'il utilise pour se connecter via modem au serveur de son université. Linus désire alors surtout comprendre le fonctionnement de son ordinateur, un compatible PC basé sur un microprocesseur Intel 80386, machine moderne pour l'époque. Après l'ajout de diverses fonctionnalités dont un système de fichiers compatible avec celui de minix, Linus oriente son projet vers quelque chose de plus ambitieux : le noyau d'un système d'exploitation aux normes POSIX.

Le 5 octobre 1991, il annonce sur le forum Usenet news:comp.os.minix la disponibilité d'une ébauche de son système d'exploitation en version 0.02, la 0.01 ayant eu une diffusion plus que confidentielle. Le message en question ainsi que sa traduction sont disponibles sur wikisource.

Depuis, des centaines de passionnés et des entreprises, petites ou géantes, sont venus participer au projet dont Linus Torvalds est toujours le coordinateur. Eric S. Raymond décrit dans un essai retentissant le modèle de développement du noyau Linux et d'une partie des logiciels libres.

Initialement appelé Freax par son créateur, le projet trouve son nom définitif grâce à Ari Lemmke2, administrateur du serveur FTP ftp.funet.fi, qui héberge le travail de Linus Torvalds dans un répertoire nommé Linux. C'est la première apparition d'un terme composé à partir de Linus et Unix, qui deviendra par la suite une marque déposée au nom de Linus Torvalds. Le manchot Tux, dessiné par Larry Ewing en 1996, devient le symbole du projet.

Diffusion de GNU/Linux

Parmi les étapes marquantes, on peut d'abord citer le lancement en octobre 1996 par Matthias Ettrich de l'environnement graphique KDE puis en août 1997 par Miguel de Icaza de son concurrent GNOME, les deux étant basés sur le système de fenêtrage X11 issu des travaux du MIT. Dans l'iceberg qu'est un système d'exploitation grand public basé sur le noyau Linux, GNOME et KDE en forment la partie émergée, en contact direct avec l'utilisateur.

Il y a également la prise en compte progressive de l'intérêt commercial de Linux dont on peut citer quelques manifestations spectaculaires : le lancement en février 1998 de l'Open Source Initiative ; l'annonce en juillet 1998 du support d'Oracle Corporation qui porte et supporte sa célèbre base de données sous Linux ; l'entrée en bourse de Red Hat le 11 novembre 1999 ; celle de VA Linux le mois suivant qui marque le sommet d'une impressionnante bulle spéculative ; le support massif apporté par le géant IBM qui y dépense des milliards de dollars, emploie en 2005 près de 300 développeurs du noyau Linux, et organise à partir de 2003 la riposte légale lors de l'attaque du SCO Group qui affirmait posséder les droits d'auteurs du noyau Linux (voir l'article SCO contre Linux) ; l'acquisition en octobre et novembre 2003 de Ximian puis de SuSE par le géant américain Novell.

GNU/Linux est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, des systèmes embarqués aux superordinateurs en passant par les serveurs avec notamment le très populaire LAMP. Sa part de marché sur les postes clients est faible, les diverses estimations étant comprises en général entre 0,3 % et plus de 3 % en fonction des méthodes de relevé et de calcul. Ce chiffre est en réalité difficilement estimable, car d'une part, de nombreux navigateurs Web modifient leur identité par défaut (ou à la demande de l'utilisateur) afin de ne pas être gênés par les sites Web bloquant les navigateurs autres qu'« Internet Explorer tournant sur Microsoft Windows », et d'autre part, il est fréquent qu'un utilisateur Linux configure son système de manière à ce qu'il ne communique pas ces informations, car elles pourraient permettre de faciliter la recherche de failles éventuelles par un pirate.

Généalogie et parentés des diverses distributions Linux
Un passionné du sujet travaille depuis des années sur une vue graphique qui montre les dépendances, divergences entre branches. http://futurist.se/gldt/
Comme un dessin vaut mieux qu'un discours, cliquer sur le lien ci dessous pour voir les détails.
Image en pleine taille : http://futurist.se/gldt/wp-content/uploads/12.10/gldt1210.svg

http://futurist.se/gldt/gldt76.png


Retour à la page Débutez sous GNU-Linux / BSD

histoire_genealogie.txt · Dernière modification: 2014/12/21 19:42 (modification externe)