Outils pour utilisateurs

Outils du site


installation_guidee

Installation d'une distribution GNU-Linux

Nous allons ici détailler une installation d'un système GNU-Linux (Kubuntu pour cet exemple) en multi-boot avec un système Windows.

Prérequis

  • Bien qu'il soit possible durant l'installation de partitionner son disque dur, il est préférable que celui-ci soit préparé avec les outils appropriés: Partitionnement guidé.
  • Se munir du cd de Kubuntu téléchargeable ici (pour cet exemple, la versions 7.04).

Procédure

Démarrer l'ordinateur avec le cd de Kubuntu.
Une fois sur le bureau, lancer install:



La fenêtre de l'installeur s'ouvre.
Dans cette première étape, choisir la langue et cliquer sur next:



Seconde étape, choisir l'emplacement géographique et cliquer sur next:



Troisième étape, la disposition du clavier, choisir, tester et cliquer sur next:



Quatrième étape, la préparation du disque dur, choisir manuel et cliquer sur next:



Le disque dur ayant déjà été préparé (voir partitionnement guidé), il ne reste plus qu'à monter les partitions.
Cliquer sur /dev/sda1 puis sur edit partition



La fenêtre d'édition de la partition sda1 s'ouvre.
Cette partition étant déjà occupée par un système d'exploitation (Windows) on ne modifiera rien.
On peut éventuellement changer le point de montage, (/mnt/sda1 ou/media/sda1 par exemple). Cliquer sur OK



Editer maintenant la partition /dev/sda2
Cette partition va recevoir le système linux (/). On vérifie que le type de format est ext3 (le plus courant sous GNU-Linux) et que le point de montage est bien à la racine (/). Cliquer sur OK



Vérifier que la partition /dev/sda3 est bien reconnue en tant que swap, et qu'elle n'a par conséquent pas de point de montage. Si cela n'est pas le cas, éditer la partition et modifier.

Editer maintenant la partition /dev/sda4
Cette partition va recevoir vos données. On vérifie que le type de format est ext3 (le plus courant sous GNU-Linux) et que le point de montage est bien /home. Cliquer sur OK



Dans la fenêtre de l'installeur, s'assurer que la case “format” de la partition /dev/sda1 (Windows) n'est pas cochée.
Cliquer sur next:



L'étape 5 vous permet de choisir le nom, le “login”, le mot de passe ainsi que le nom du PC (si vous faite parti d'un réseau).
ATTENTION: Votre mot de passe deviendra le mot de passe d'administration du système (root).
Cliquer sur next:



La fenêtre suivante affiche un résumé des étapes précédentes.
Bien vérifier que tout soit correct, vous avez encore ici la possibilité de revenir en arrière pour corriger d'éventuelles erreurs (<Back).
Si tout parait correct, cliquer sur Installer



L'installation se lance:



Celle-ci peut durer entre 30 et 60 minutes selon le materiel, profitez-en pour vous dégourdir les jambes…
Une fois l'installation terminée, une fenêtre apparaît:



Redémarrer le PC, pendant l'extinction, retirer le CD.
Au démarrage, dans Grub vous aurez alors le choix entre Linux et Windows:



NOTE : Cette procédure fonctionne bien évidement aussi avec Windows Vista ou antérieur

QUESTIONS FREQUENTES

FIXME fonctionne avec vista ?

Comment restaurer l'amorçage de Windows en cas de crash ?
Le mieux est d'avoir pensé à faire une sauvegarde du MBR avant ;-).
Pour cela, on peut faire depuis Windows ou GNU-Linux selon ses préférences.

  1. avec Windows (ou plutôt DOS) : des utilitaires tels que MBRWizard permettent de sauvegarder le MBR et de le restaurer ou réparer. Il faut avoir créé une disquette bootable DOS (si on a un lecteur).
  2. avec GNU-Linux : Solution préférable car même si le PC ne sait plus démarrer sur son disque dur, un LiveCD ou LiveUSB permettra de faire une restauration. Ces périphériques sont plus souvent présents dans les PC modernes.

Sauvegarde :
Depuis une console, en supposant que le disque est sda

dd if=/dev/sda of=mbr_sda.bkp bs=512 count=1 

Restauration : Toujours en console,

dd if=mbr_sda.bkp of=/dev/sda bs=512 count=1

Explications de dd :
if = input file : fichier d'entrée
of = output file : fichier destination
bs = block size : taille de block à lire
count = nombre de blocks à lire
Donc la commande dd va lire 512 octets sur if et les copier sur ofAttention au sens sous peine de perdre à la fois le MBR et la sauvegarde.

Note :
Les 64 derniers octets du MBR contiennent la table des partitions. Si leurs tailles ont été modifiées depuis la sauvegarde, il ne faut surtout pas écraser ces 64 octets par la restauration complète du MBR.
Dans ce cas la commande de restauration serait : \

dd if=mbr_sda.bkp of=/dev/sda bs=446 count=1  

comment réparer le grub ?

Risque de perte de données ?
Pendant le dé-fractionnement de la partition Windows puis sa réduction pour laisser de la place à GNU-Linux, c'est toujours possible d'où les conseils de faire une sauvegarde. Mais les problèmes sont très rares.
Pendant l'installation de GNU-Linux, eh oui ça arrive ! Souvent parce qu'habitué à Windows l'utilisateur répond trop vite aux questions posées pendant l'installation. Genre “Utiliser tout le disque ? ” et il répond “Oui”. “Formater sda1 ?”, “Oui”…
Le meilleur conseil pour un débutant : la doc sous les yeux, prendre son temps de bien lire les écrans

etc

installation_guidee.txt · Dernière modification: 2014/12/21 19:42 (modification externe)