Outils pour utilisateurs

Outils du site


jwm

JWM

Présentation

Selon certains articles, JWM passe pour être

  • le plus compact gestionnaire de bureau, et ce
  • avec visualisation de fond d´écran intégrée
  • tous les réglages peuvent être concentrés sur un seul et unique document (ou répartis sur plusieurs, au choix de l'utilisateur ou du créateur de sa distribution)
  • chaque utilisateur peut rajouter aisément dans son ~HOME un tel document pour adapter son environnement à ses goûts et besoins, document qui prend alors le pas sur le document central qui se trouve, lui, dans /etc ou dans /etc/jwm selon la distribution
  • la barre tray bar dynamique mise en oeuvre, ou pas, peut changer de taille, position, être automatiquement escamotable (laissant aux applications graphiques un maximum de place sur le bureau, par ex. dans le navigateur Seamonkey, possédant lui aussi des barres escamotables), ou non
  • les fonds d'écrans sont faciles à réaliser à partir par exemple d'image JPG (manipulées ensuite avec [imagemagick]), et des options sont possibles pour les manipuler
  • divers formats sont acceptés tant au niveau des fonds d'écran que des icônes (d'emploi facultatif) tant sur le bureau que dans le menu
  • la génération du menu est dans certaines distributions, par ex. [Debian] via le programme Debian menu, [Puppy] via le système d'exploitation Puppy, etc. automatisée, mais peut aussi fignolée aisément à la main
  • la mise en oeuvre est hypersimple: appeler dans le panneau blanc de xinit dès que x.org et xinit sont installés, pour voir, et via le script .xinitrc automatiquement après un démarrage du mode graphique par la commande classique startx ou un lien symbolique plus court, par ex. go pointant lui sur startx
  • n'a qu'une seule dépendance, Xlib !

Captures d'écran

FIXME

Installation

Dépend de la distribution!

BasicLinux :

par défaut

quand on sait que cette distribution miniature tient complétement sur 2 disquettes avec un navigateur links, gestion du réseau, de l'internet et DHCP, d'imprimante et du son, un éditeur mini-traitement de texte, X.org, JWM et une calculatrice graphique et plusieurs fonds d'écran graphiques, on s'imagine plus facilement à quel point JWM (et baslin, bien sûr, comme ce micro-linux se surnomme lui-même) est extraordinairement compact!

GnuDebian :

ne pas installer l'environnement graphique de bureau car il installe le gestionnaire de session et selon lequel, y mettre en prise JWM devient une science!

au 1er redémarrage, installer x.org, puis:

# //aptitude install menu jwm xinit//
# //xinit//, puis appeler jwm le mode graphique étant en prise. quitter avec //exit//
# //startx//, ou //go//

(si on a déjà créé un lien pour go pointant sur startx, inutile de dire qu'après, installer un gestionnaire de session ne fera que faire perdre du temps au démarrage et en fin de session!)

le script de réglage y est /etc/jwm/jwmrc adapté à la sauce Debian, voir le texte du script et les commentaires…

NuTyx :

après l'installation de la base,

# get jwm

le script de réglage y est /etc/system-jwmrc ! créer dans ~HOME .xinitrc comprenant la ligne

exec jwm

PuppyQuirkyToutou :

par défaut

SliTaz :

par défaut, voir doc SliTaz très détaillée.

Liens

jwm.txt · Dernière modification: 2014/12/21 19:42 (modification externe)