LinuxPedia

Wiki libre et indépendant dédié à GNU-Linux et BSD.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


gtk


Document original

Développeurs : L'équipe GTK+ et de nombreux contributeurs[1]
Dernière version : 2.12.11 (le 1er juillet 2008)
Version avancée : 2.13.5 (le 21 juillet 2008)
Environnements : Multiplate-forme
Type : Bibliothèque logicielle
Licence : GNU LGPL 2.1
Site web : www.gtk.org

GTK+

GTK+ (The GIMP Toolkit) est un ensemble de bibliothèques logicielles, c'est-à-dire un ensemble de fonctions informatiques, permettant de réaliser des interfaces graphiques. Cette bibliothèque a été développée originellement pour les besoins du logiciel de traitement d'images GIMP. GTK+ est maintenant utilisé dans de nombreux projets, dont les environnements de bureau GNOME, Xfce et ROX.

GTK+ est un projet libre (licence GNU LGPL 2.1) et multiplate-forme.

Langages

GTK+ est écrit en langage C et utilise pourtant le paradigme de la programmation orientée objet[2]. Il est également possible d'utiliser GTK+ dans de nombreux autres langages de programmation[3] : C++ (avec gtkmm), Pascal, PHP, Perl, Ruby, Objective Caml , Java, Python, Vala ou encore C# avec la plateforme mono au travers du binding Gtk#, etc.

Apparence

GTK+ est l'interface de différents environnements de bureau comme GNOME, Xfce ou encore ROX ce qui permet une intégration parfaite. Il s'intègre également dans d'autres environnements de bureau GNU/Linux grâce à un moteur de thème qui mime l'interface initiale. Il en va de même sur Windows et Mac OS X.

Parmi ces moteurs de thèmes, on retrouve Luna (Windows XP), Motif, Qt ou NeXTSTEP. Mais aussi des moteurs originaux comme Industrial par Novell ou Bluecurve par Red Hat.

GTK+2

GTK+2 est la dernière version en date, développée avec l'intention de succéder à GTK+1.2. La bibliothèque intègre un nouveau système de rendu du texte utilisant Pango, un nouveau moteur de thème, accessibilité améliorée en utilisant ATK (Accessibility Toolkit), transition complète à Unicode en utilisant l'UTF-8 et une API plus flexible. Cependant, GTK+2 manque de compatibilité avec GTK+1.2, et les programmeurs doivent adapter les applications. Quelques programmes continuent à employer GTK+ 1, car la version originale demeure active, et offre moins de complexité que GTK+2, pour les applications embarquées.

Développements futurs

La question s'est posée de continuer à faire évoluer GTK+2 en douceur en conservant la compatibilité avec les précédentes version 2.x ou de proposer une nouvelle version de GTK+ quitte à perdre la compatibilité avec les versions précédentes.[4] Il semble que le principe d'une rupture à intervalles réguliers de 3-4 ans soit admise, et que GTK+ 2.16 soit la dernière version prévue de la série 2.xx, préparant la venue de la version 3.0.0.[5]

Anecdote

Par le jeu de l'imbrication des abréviations, les initiales GTK cachent la douce dénomination: The GNU's Not Uniplexed Information and Computing Service Image Manipulation Program Toolkit, que l'on peut encore déployer. C'est une abréviation imbriquée.

Liens externes

Notes et références

  1. GTK+ has a C-based object-oriented architecture that allows for maximum flexibility[1]
  2. (en) Reinventing GTK: envisioning the future of the toolkit, 9 avril 2008, par Ryan Paul (ars technica)
gtk.txt · Dernière modification: 2018/11/17 13:53 (modification externe)